Le transport frigorifique routier, un secteur qui n’est pas prêt de geler sa croissance !

Article écrit par Romain Chevalier, Operation Manager chez Everoad 

S’il y a bien un marché qui se porte bien actuellement, en France, c’est celui du transport routier sous température dirigée. Avec une progression moyenne de 4 % par an depuis 2014, et même 9 % à coût de carburant constant, (Source : L’antenne, 2019), le secteur connaît un dynamisme et une croissance remarquable. Et si l’on se réfère aux prévisions sur la période 2020-2026, il y a de quoi continuer à être optimiste : le marché pèsera près de 10 milliards d’euros en 2025 ! 

L’agroalimentaire, segment majeur du transport frigorifique  

L’étude « Le marché de la logistique du froid – Quelles perspectives face aux mutations des secteurs alimentaire et santé ? », menée par Les Échos Études, nous indique que le chiffre d’affaires annuel du marché du transport frigorifique s’élève à 6,4 milliards d’euros pour l’année 2018. Ce chiffre devrait augmenter de plus de 50 % d’ici 2025, principalement grâce à la demande accrue et constante de la filière agroalimentaire, qui représente aujourd’hui près de 91 % des revenus générés, stimulée par de nouveaux modes de consommation (repas rapides et pratiques, multiplication de supérettes de quartier…). 

Les revenus de ces nouveaux flux sont estimés à 3,5 milliards d’euros en 2025, pour porter le poids économique du transport frigorifique en France à 10 milliards d’euros sur cette même période. Élément notable : près de 2/3 de ces revenus seront externalisés auprès de prestataires. 

« Le chiffre d’affaires annuel du marché du transport frigorifique s’élève à 6,4 milliards d’euros pour l’année 2018. Ce chiffre devrait augmenter de plus de 50 % d’ici 2025 »

Santé, cosmétique, électronique, végétaux : des segments qui challengent le marché 

Pourtant, d’autres secteurs soutiennent également la croissance du secteur du transport frigorifique : produits de santé, végétaux, composants électroniques, cosmétiques… Si la part de ces segments dans l’ensemble des revenus générés peut paraître minimaliste comparée à celle de l’agroalimentaire (6 % pour les produits de santé, 1 % pour les végétaux), elle est suffisamment importante pour « rendre économiquement viables des PME ou TPE spécialisées, ou même des filiales dédiées de grands groupes de transport en quête de diversification ».

« Si la part de ces segments dans l’ensemble des revenus générés peut paraître minimaliste comparée à celle de l’agroalimentaire, elle est suffisamment importante pour rendre économiquement viables des PME ou TPE spécialisées »

Nouveaux flux, nouveaux services

La croissance prévue à horizon 2025 s’accompagnera d’une nouvelle forme de demande, qui nécessite de repenser et de privilégier de nouveaux flux de transports. L’étude des Échos prévoit une « externalisation du transport chez les détaillants et dans la restauration, ainsi que le développement des circuits courts favorisant les flux de colis sous température dirigée et régionaux, notamment via des véhicules utilitaires ». Ces mutations provoqueront, par conséquent, des modifications importantes du marché du transport frigorifique tel qu’il existe actuellement, et stimuleront fortement le paysage concurrentiel.

Et l’environnement dans tout ça ? 

Souvent attaqué pour son impact sur l’environnement, le secteur du transport routier est pourtant bien impliqué dans la transition énergétique et reste sensible à la cause environnementale. À titre d’exemple, des transporteurs ont déjà adopté une flotte électrique dont les performances et les rendements donnent pleine satisfaction sur des activités régionales.

Des constructeurs travaillent également sur le développement de l’hydrogène ; les premières remorques équipées de cette innovation viennent d’ailleurs d’effectuer leurs premiers tours de roues. Enfin, des prototypes de tracteurs, roulant également à l’hydrogène, sont également en développement chez plusieurs grands constructeurs, ce qui permettra la mise en service d’ensembles routiers totalement décarbonés. 

« Souvent attaqué pour son impact sur l’environnement, le secteur du transport routier est pourtant bien impliqué dans la transition énergétique et reste sensible à la cause environnementale »

D’un point de vue opérationnel, les solutions digitales de transport, comme celle d’Everoad, présentent un double avantage : elles permettent de remplir les espaces vides des camions (qui représentent près de 20 % des espaces disponibles quotidiennement sur les routes), tout en réduisant l’impact environnemental du transport sous température dirigée. Everoad s’est également associé à des marques innovantes telles que DAF, Bridgestone ou encore DKV, pour promouvoir des véhicules, des pneus et des solutions connectées plus écologiques afin de sensibiliser nos transporteurs aux avantages commerciaux possibles en adoptant des comportements écoresponsables. 

« Everoad s’est également associé à des marques innovantes telles que DAF, Bridgestone ou encore DKV, pour promouvoir des véhicules, des pneus et des solutions connectées plus écologiques »

Everoad a aujourd’hui toutes les cartes en main pour devenir la référence en matière de développement durable et pour accompagner aussi bien les expéditeurs que les transporteurs qui souhaitent mesurer et réduire leur empreinte écologique, tout en utilisant des solutions alternatives. 

L’expertise Everoad

Depuis près d’un an, Everoad propose aux chargeurs une solution adaptée aux transports sous température dirigée, sur l’ensemble du continent européen. Everoad est d’ailleurs fier de compter parmi ses clients des multinationales comme Pomona ou encore les Fromageries Bel, signe d’une relation de confiance et de qualité. 

Avec un taux d’incident température de 0 % depuis nos débuts, nos clients, actuels ou futurs, peuvent s’assurer de notre excellence opérationnelle.

Vous êtes transporteur ou expéditeur et voulez bénéficier de l’expertise d’Everoad sur le transport routier en température dirigée ? Inscrivez-vous gratuitement ici !

À lire aussi : Carrier Success Story : Le cas de COB21