Covid-19 : Les acteurs du transport et de la logistique se mobilisent et s’organisent, ensemble.

L’équipe Everoad tient tout d’abord à adresser tout son soutien et ses remerciements aux femmes et aux hommes de la logistique et du transport routier. Vous œuvrez chaque jour, pour assurer le ravitaillement des magasins d’alimentation, pour le bien commun, malgré tous les risques que vous prenez.

Au même titre que les professionnels de la santé, vous faites partis des héros de notre quotidien, et grâce à vous des millions de personnes peuvent continuer de subvenir à leurs besoins et de vivre dans ce moment difficile que nous traversons.

Les entreprises face au coronavirus

Dans ce contexte inédit de la crise sanitaire du Covid-19, nous pouvons distinguer 3 types d’entreprises traversant différemment la situation. 

  • Il y a celles qui mettent en place le télétravail, permettant de continuer partiellement l’activité. 
  • Il y a aussi celles qui sont contraintes de ralentir, ou même d’arrêter radicalement, leurs activités. 
  • Et enfin, il y a celles qui continuent leurs activités, car elles sont vitales pour la survie du pays et de ses concitoyens. Parmi cette dernière catégorie, nous pouvons soutenir et remercier les professionnels : de la santé, de la sécurité, de l’alimentation, de la banque ou encore des télécommunications. 

Il y a également un autre secteur d’activité, profession souvent décriée, travaillant davantage dans l’ombre du grand public mais tout aussi essentielle à la continuité de la vie de la nation : le transport et la logistique. 

Comment ce secteur clé de l’économie française, s’organise et repense son système à l’aune du confinement ?

L’illusion de la pénurie alimentaire 

La logistique est au premier rang d’un des enjeux cruciaux de la crise sanitaire : celui de nourrir 68 millions de Français. Face à ce défi, les acteurs de la logistique réaffirment leur engagement dans l’approvisionnement des magasins d’alimentation sur la période. 

L’ensemble des politiques, des associations de transporteurs et des industriels sont formels : il n’y aura pas de pénurie de denrée alimentaire. Si tout le monde joue le jeu, et prend la mesure de sa responsabilité et de sa vocation envers autrui, les marchandises et les produits, essentiels à la vie de tous, vont continuer d’être préparés en usines, entrepôts logistiques, et acheminés par des camions partout sur le territoire. 

Le Ministre de L’Économie, Bruno Le Maire, l’a assuré : “La sécurité d’approvisionnement en produits alimentaires sera garantie dans les jours et les semaines à venir”

Les fédérations de transport routier et logistique, ont rendu public un communiqué commun, exprimant elles aussi “être en responsabilité pour assurer la continuité de l’approvisionnement partout en France”.

Quand la responsabilité individuelle redevient une responsabilité collective

L’objet de cet article n’est pas de répéter voire dénaturer des informations partielles que nous recevons tous (vols de masques de protection ou de gels hydroalcooliques ; achats intempestifs de denrée alimentaire, etc.), même si ces dernières font penser parfois que l’individu n’a pas encore saisi toute sa part dans le combat collectif qui est mené. Y compris en restant chez soi pour ceux dont l’activité n’est pas nécessaire à l’activité économique et sanitaire. Au contraire, notre intention est de mettre dans la lumière les acteurs faisant face au virus, et notamment ceux de la chaîne logistique qui nous permettent de continuer à nous soigner, nous nourrir, nous équiper de biens utiles, de biens culturels, etc.

Pour continuer à avancer, nous nous permettons de réfléchir et d’agir en pensant à demain ; sans être (seulement) tétanisés par aujourd’hui. « Toujours » fait partie de notre nom et de notre ADN, tout comme la résilience.

C’est pourquoi nous pensons important d’exprimer les besoins de notre profession et de nos partenaires pour continuer à assurer la logistique, tant nécessaire en temps de paix comme en « temps de guerre » pour reprendre les propos du Président de la République Française. Ces besoins pragmatiques et essentiels pour la reconnaissance du service rendu au public (à défaut d’être un service public) par les transporteurs.

Une demande d’assouplissement des réglementations

Dans le communiqué de presse du 17 mars 2020, les 3 organisations professionnelles du transport routier et logistique (FNTR, OTRE, Union TLF) appellent les pouvoirs publics à mettre en place des mesures additionnelles pour accompagner les sociétés du transport et pour notamment simplifier le travail des conducteurs et des logisticiens.

Elles sont au nombre de quatre : 

– Adapter les règles de restriction de circulation des véhicules et d’amplitude de temps de travail 

– Garantir les lieux de repos et de restauration professionnels pour les conducteurs 

– Faciliter le fonctionnement des plateformes logistiques (accès des salariés, recrutements d’intérimaires) afin de pallier l’absentéisme dû aux mesures de confinement

– Doter prioritairement les entreprises de transport et logistique de gel hydroalcoolique ainsi que des gants

Le secteur de la logistique attend un signe fort de la part du gouvernement : “Nous attendons une parole des pouvoirs publics, et au plus haut niveau, pour dire combien notre activité est essentielle à la continuité de la vie de la nation” affirme Alexis Degouy, délégué général de l’Union des entreprises de Transport et de Logistique de France.

Le travail de nuit et le dimanche autorisé

Depuis le 15 mars 2020, pour permettre l’approvisionnement des magasins d’alimentation malgré la pandémie du Covid-19, la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud a autorisé par décret, le travail de nuit et le dimanche pour le secteur de la logistique. Grâce à la capacité d’adaptation des entreprises du transport face à la situation, ils ont rapidement contacté le Ministère du Travail. La déclaration de Muriel Pénicaud, dès le 15 mars 2020 sur LCI “J’ai été saisie d’une demande par les entreprises de logistique, j’ai pris un arrêté qui autorise le travail du dimanche”, montre la préoccupation dont fait preuve le gouvernement à l’égard du secteur. 

Le travail de nuit et les heures supplémentaires pourraient par ailleurs, faire l’objet de mesures supplémentaires de souplesse par la suite, comme l’a annoncé Bruno Le Maire. 

Les frontières en Europe pour les transports de marchandise ouvertes aux transporteurs

Lors de son allocution le 16 mars 2020, Emmanuel Macron a annoncé, outre les mesure de confinement, la fermeture des frontières européennes. Les voyages non essentiels extérieur et intérieur à l’UE, seront restreints pendant une durée de 30 jours, prolongeable si nécessaire. 

La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, précise que : “Nous devons prendre des mesures exceptionnelles pour protéger la santé de nos concitoyens. Mais assurons-nous que les marchandises et les services essentiels continuent de circuler dans notre marché intérieur. C’est le seul moyen de prévenir les pénuries de matériel médical ou de nourriture.” Des voies prioritaires destinées à faciliter la circulation des poids lourds sont en train d’être mises en place aux frontières.

Aussi, pour faciliter l’accès aux abords des frontières pour les routiers pendant cette période, Sixfold, la plateforme de tracking logistique a mis au point une carte interactive des temps de passage des frontières Européennes en temps réel.

L’entraide des transporteurs, la clé du défi logistique réussi

Face à la pandémie, les routiers font preuve d’une grande solidarité. Ayant du mal à trouver de quoi s’alimenter ou encore des sanitaires ouverts, ils s’organisent pour ne pas se retrouver dans une impasse. Parmi les différents exemples pour faire face au virus, les transporteurs ont notamment créé un groupe Facebook. Sur ce groupe, ils partagent leurs conseils, offrent leur aide, et proposent même de partager leurs repas, si quelqu’un se retrouve dans le besoin. 

Cette remarquable entraide ne s’arrête pas là. En effet, le principal objectif de ce groupe est de rassembler et de mettre en commun toutes les adresses des restaurants encore ouverts sur les routes via une carte google map. En ce début de crise, les routiers se serrent les coudes avec détermination pour continuer à acheminer la marchandises essentielles à tous les habitants de France. 

C’est avec fierté que nous soutenons nos partenaires routiers et logisticiens qui travaillent sans relâche, chaque jour, pour le bien commun. Que les femmes et les hommes du transport, restent en bonne santé, est une priorité. 

Ils font partie du maillon fort de la chaîne nationale qui fait face au virus, et la vie de nos concitoyens en dépend. 

C’est pourquoi, l’équipe Everoad réitère ses remerciements aux transporteurs pour leur courage et leur solidarité dans cette épreuve. Nous nous tenons à vos côtés pour relever ce défi, et si vous avez la moindre idée d’aide que nous pourrions vous apporter, n’hésitez pas à nous en faire part !

Vous pouvez compter sur notre dévouement.

L’équipe Everoad