Focus sur le transport routier de marchandises en Europe

Transport Routier de Marchandises en Europe

La politique dédiée au transport a été l’une des premières intégrées au traité de Rome, texte fondateur de l’UE de 1957. Depuis, la mondialisation et la libéralisation des échanges, les contraintes réglementaires, environnementales et récemment les nouvelles technologies, ont largement fait évoluer le secteur à travers le continent. Petit focus chiffré sur l’évolution du transport routier de marchandises en Europe ces dernières années.

1759 milliards de tonnes-kilomètre : l’activité de transport routier de marchandises en Europe de l’ensemble des pavillons européens en 2014, en augmentation de 0,3%. Dans l’ensemble des pays européens, l’activité internationale représente 35,2 % de l’activité de transport routier de marchandises.**

17,1 % des activités du transport routier de marchandises européen en 2014, proviennent du pavillon allemand, ce qui le situe au 1er rang. ***

4ème : le rang de l’activité du pavillon français dans le transport routier de marchandises européen en 2014. ***

2050 : date d’échéance fixée par la commission européenne pour accomplir les objectifs de sa feuille de route « Transport ». Parmi eux figurent l’intention de faire baisser de 60 % les émissions de carbone de l’Union liées aux transports mais également de fortes velléités sur le report modal, avec la volonté que 50 % du transport routier de passagers et de fret sur moyenne distance s’effectuent par voie ferrée et par voie navigable.

80% de la législation du secteur du transport routier de marchandises est communautaire.*

9 : nombre de pays européens – Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Italie, Luxembourg, Norvège et Suède- ayant pris part à « l’Alliance du routier » le 31 janvier dernier. Cette initiative collective de défense du transport routier de marchandises compte huit mesures ayant pour but deux objectifs :

-faire converger des mesures nationales d’application de la réglementation européenne pour faciliter leur application par les opérateurs,

-améliorer la vie des travailleurs et les pratiques de contrôle sur la base des expériences mutuelles, mais également renforcer la coopération pour rendre plus efficace la lutte contre la fraude.

 

74,9% : la part du fret intérieur de l’UE transporté par route en 2013. **

x4 : la part du fret intérieur de l’UE transporté par route est plus de quatre fois supérieure à la part du fret transporté par chemin de fer qui s’élève à 18,2% en 2013. **

97,8 % : la proportion la plus importante de transport national de marchandises par route enregistrées en 2014. Elle a été enregistrée à Chypre. Viennent ensuite le Royaume-Uni la Suède, la France et l’Italie, également supérieures à 90 %. **

Sociaux, environnementaux, économiques et politiques, les enjeux du transport routier européen sont nombreux. L’espoir de créer un espace unique plus concurrentiel, doté d’un réseau de transport intégré, interconnecté et moderne se dessine pourtant.

Outre le cadre réglementaire et la volonté des acteurs à coopérer les uns avec les autres, le développement de nouveaux outils d’optimisation participera également à atteindre ces objectifs. C’est en tout cas dans cette optique que Convargo œuvre quotidiennement au service des transporteurs et de leurs clients chargeurs.

Vous souhaitez en savoir plus sur Convargo? Inscrivez-vous gratuitement

 

*Source : FNTR

**Source : Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne (EU)

***Source : Commissariat général au développement durable

 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *