Logistique en France, un enjeu stratégique de l’économie

journée de la logistique

La logistique et la supply chain font désormais parties des priorités économiques du pays. Elles sont au cœur de l’activité commerciale et industrielle de la France. A travers diverses initiatives associatives ou étatiques, elles sont aujourd’hui valorisées à leurs justes valeurs.

10 % du PIB national, 200 milliards d’euros de chiffres d’affaires, et 1,8 million d’emplois. Avec de tels chiffres, la logistique méritait bien sa propre journée. Depuis quelques années, l’Aslog, association française de la supply chain et de la logistique, lui organise ainsi une journée dédiée. Le 27 avril prochain, les entreprises du secteur ouvriront donc de nouveau leurs portes pour faire découvrir leurs activités. Une initiative qui s’inscrit dans la volonté de faire reconnaître cette activité économique qui crée chaque année en France des milliers d’emplois, tout en étant au cœur des grands enjeux internationaux.

 

Une certitude, l’avenir de la logistique sera numérique

Convaincu de ses enjeux, le gouvernement en concertation avec des acteurs économiques du secteur a ainsi mené en 2015 une réflexion nationale dans le cadre de la Conférence nationale sur la logistique. Depuis le mois de mars 2016, il s’est engagé dans un plan d’actions s’inscrivant dans la stratégie nationale « France Logistique 2025 ». En janvier dernier, un document-cadre recensant les principales mesures pour faire progresser le secteur a été dévoilé. Y sont notamment évoqués des scénarios prospectifs pour un plan stratégique « logistique » à horizon 2025, imaginant ce que serait l’avenir du secteur en cas de poursuite de la mondialisation, ou bien encore de régionalisation du monde ou mondialisation raisonnée, de démondialisation sécuritaire et retour des frontières ou bien encore en cas de disruption violente. Et une chose est sûre, par-delà̀ ces scenarios, le numérique et ses effets ont changé la donne…

Le transport comme levier stratégique

Parmi les nombreux objectifs énoncés, figure la volonté de faire de la logistique une force territorialisée et en réseau. Une ambition qui passe notamment par le numérique et l’accélération, l’organisation et la valorisation de la production et de la gestion des flux d’informations émanant notamment du transport. La mise en place des systèmes d’informations de transport connecté pour assurer la traçabilité́ des flux et le déploiement « d’infrastructures de transport optimisées pour offrir un haut niveau de service » sont ainsi mentionnés. Et pour cause, au cœur de la logistique, la fonction transport se positionne comme l’un des moteurs de croissance pour l’avenir économique du pays. Voilà pourquoi l’optimiser, via des outils digitaux innovants tels que la plateforme Convargo, s’illustre aussi comme un enjeu majeur de ces prochaines années.

Vous souhaitez en savoir plus sur Convargo? Inscrivez-vous gratuitement

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *